acheter des billets en ligne

Un Cercle solide doit se contenter d'un point à Genk

Malgré sa domination et une prestation aboutie dans ce long déplacement dans le Limbourg, le Cercle n'a eu le droit qu'à une maigre récompense avec un match nul. Somers a donné l'avantage au Cercle après une belle offensive, et en seconde période, le 0-2 a longtemps semblé beaucoup plus proche que le 1-1, mais le remplaçant Bongonda a permis à l'équipe locale de prendre un point très flatteur dans les derniers instants du match.
 
Le Cercle se voyait contraint de faire deux changements par rapport à la semaine dernière : les blessures d'Utkus et de Corryn faisaient que Lopes Da Silva et Miangue étaient titulaires. Le Cercle devait également se passer d'Yves Vanderhaeghe, absent du banc en raison d'un test positif au Covid-19. Ce sont ses assistants Jimmy De Wulf et Miron Muslic qui le remplaçaient dans ses fonctions.

Le Cercle démarrait le match avec beaucoup de grinta et mettait immédiatement la pression sur Genk, n'hésitant pas à aller les chercher très haut dans leur moitié de terrain. Il fallait attendre quinze minutes avant que cela ne débouche sur une première occasion, mais Vandevoordt se montrait légèrement plus sur le ballon que Millàn. L'équipe locale ne parvenait à répliquer que sur un tir de Paintsil. Hannes Van Der Bruggen semblait avoir donné l'avantage au Cercle à la 22e minute de jeu. Un centre de Vitinho trouvait Millàn. Le tir manqué de ce dernier atterrissait dans les pieds de notre capitaine, qui glissait le ballon au fond des filets. Cependant, la ligne de hors-jeu était décortiquée à Tubize, et après 3 minutes d'analyse, le VAR concluait que Van Der Bruggen était hors-jeu de quelques millimètres. Une décision très amère.

Une décision qui semblait avoir réveillé les locaux. Le grand Onuachu combinait avec Thorstvedt, mais Sousa parvenait facilement à contrecarrer cet effort trop timide. La plus belle occasion de l'équipe à domicile suivait quelques instants plus tard. Onuachu était une nouvelle fois à la baguette, Didillon sortait vainqueur de son 1 contre 1 contre le rapide Paintsil.

Le Cercle prenait un avantage mérité quelques minutes plus tard après une transition rapide. Millàn se montrait d'abord plus costaud que Toma. Il décalait ensuite Hotic et le centre à ras de terre de Dino était repris victorieusement par Thibo Somers. Le Cercle poussait et obtenait quelques corners avant la mi-temps. Après une déviation de Miangue sur un de ces corners, Millàn reprenait de la tête, mais Vandevoordt déviait le ballon sur le poteau.

Millàn continuait à essayer de s'offrir un but comme cadeau d'anniversaire et se mettait de nouveau en évidence dans les premières minutes de la seconde mi-temps. Sa tête au deuxième poteau semblait se diriger au fond, mais Toma intervenait juste à temps pour dégager le ballon devant la ligne. Quelques instants plus tard, Matondo s'écroulait après un duel avec Preciado, mais cette fois, le VAR ne s'est pas signalé.

La tentative d'Ito permettait aux supporters locaux de vibrer un peu, mais Didillon voyait passer le ballon à un mètre de son poteau gauche. Après cela, le Cercle était pendant longtemps la seule équipe à se procurer des occasions. Vandevoordt s'interposait bien sur un centre à ras de terre de Lopes Da Silva, Millàn manquait de chance et glissait alors qu'il était sur le deuxième ballon. La balle de 0-2 était pour Thibo Somers. La passe de Dino Hotic était sublime, mais l'arrêt de Vandevoordt sur la tentative de Thibo l'était tout autant. Alors que les espaces se multipliaient, le Cercle ne donnait pas le coup de grâce à l'équipe locale.

Ce n'est que dans la dernière ligne droite que Didillon était de nouveau sollicité sur une frappe sèche du remplaçant Bongonda. L'équipe locale trouvait malgré tout une égalisation tombée du ciel. La tête de Bongonda trompait Didillon pour le 1-1 à la 89e minute. Le Cercle tentait tout de même d'arracher une victoire méritée, mais la dernière tentative d'Olivier Deman était vaine

Le Cercle devait finalement se contenter d'un match nul. Un résultat insuffisant pour le jeu affiché, mais le gardien Vandevoordt et le VAR ont empêché Cercle de marquer un but de.

Composition Racing Genk : Vandevoordt, Muñoz (46’ Preciado), Sadick, Lucumi, Arteaga, Toma (58’ Trésor), Thorstvedt (88’ Oyen), Heynen, Ito, Onuachu (46’ Ugbo), Paintsil (58’ Bongonda).

Composition Cercle Bruges : Didillon,  Vitinho, Daland, Sousa, Miangue Van Der Bruggen, Lopes Da Silva,  Hotic (88’ Vanhoutte), Matondo, Somers (82’ Denkey) et Millàn (72’ Deman)

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Le Cercle s'impose à Eupen

Avec les absences d'Utkus, Waldo, Matondo et Da Silva Lopes, suspendu, le Cercle devait se passer de quelques joueurs, et pas des moindres. Mais c'était peu en comparaison avec l'équipe hôte, qui a dû se creuser les méninges pour aligner une équipe de base en raison des nombreux cas de covid au sein du club. Elle a cependant réussi à compenser son manque d'expérience par un enthousiasme débordant, rendant la tâche difficile au Cercle pendant une bonne partie de la rencontre. Ce n'est que dans le dernier quart d'heure que le Cercle a pu faire la différence par l'intermédiaire de Somers et de Hotic.

Ces derniers mois, les corners de Dino Hotic se sont avérés être la garantie d'un danger sur le but adverse. Et c'est sur cette situation de jeu que le Cercle se procurait sa première occasion après 10 minutes de jeu. La tête de Daland était repoussée sur la ligne par un défenseur eupenois. Le Cercle cherchait souvent à trouver la profondeur rapidement, mais Agbadou et les siens parvenaient à bien contenir les attaquants Vert et noir. Thibo Somers tentait sa chance de loin, mais Himmelmann veillait au grain.

Les deux équipes se montraient maladroites et les occasions se faisaient rares en première période. Keita tentait lui aussi sa chance de loin, mais pas de quoi inquiéter Didillon. Juste avant la pause, les choses s'animaient avec une belle reprise de la tête de Deman, mais qui passait au-dessus du but de Himmelmann, qui semblait sur la trajectoire.

Le Cercle se montrait plus incisif au retour des vestiaires, avec une frappe de Millàn et une occasion énorme pour Senna Miangue. Côté Eupen, Didillon détournait une tentative de Magnée au-dessus de son but. Kevin Denkey entrait à la place de Millàn en attaque juste avant l'heure de jeu et se mettait immédiatement en évidence : Agbadou détournait sa frappe et Thibo Somers reprenait son bon centre au-dessus.

L'équipe hôte souffrait de plus en plus physiquement à l'approche du dernier quart d'heure de jeu, mais c'est sur une longue touche que l'ouverture du score arrivait. Lambert envoyait sa tête sur le dos de son coéquipier, Amat, et Somers était le plus prompt sur le ballon. D'une superbe volée, il ne laissait aucune chance à Thibo Himmelmann. 1-0 à la 77e minute de jeu. Le Cercle poussait encore et quelques minutes plus tard, l'arbitre désignait le point de penalty après une intervention illicite de Magnée sur Olivier Deman. Dino Hotic gardait son sang froid et creusait l'écart pour le Cercle à la 81e minute. L'équipe hôte n'y arrivait plus tandis que le Cercle cherchait à mettre le troisième but. Le tir de Somers était repoussé par un défenseur eupenois et Kevin Denkey tardait trop dans le temps additionnel. Le score restait à 2-0, une victoire logique pour le Cercle, qui reste sur une très belle série avec ce succès !

Compositions:
Eupen : Himmelmann, Beck, Amat, Agbadou, Gnaka, Nanah (70’ Essahel), Lambert, Magnée (85’ Sternon), Déom 72’ Offermann), Keita, N’Dri (85’ N’Dri)

Cercle : Didillon, Decostere (46’ Vitinho), Popovic, Daland, Miangue, Van Der Bruggen, Vanhoutte (86’  Kanouté), Hotic, Deman (82’ Sousa), Millàn (57’ Denkey) et Somers

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Cercle verliest oefenpot tegen Union met 1-4

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Les Vert et noir s'imposent dans le derby de Bruges : 2-0

La 21e journée de championnat s'est déroulée sans supporters. Une situation bien regrettable pour les Vert et noir qui recevaient dans ce derby brugeois du Boxing Day. Le Cercle adoptait son style de jeu préférentiel et ne laissait pas les visiteurs entrer dans leur match. Dans les premières minutes de la seconde mi-temps, Miangue donnait l'avantage aux siens, et juste avant le terme de la rencontre, Sousa doublait la mise après une superbe passe de Matondo.

L'entraîneur du Cercle, Thalhammer, se retrouvait face à un casse-tête avant ce derby de Bruges. Après le match à l'extérieur contre le leader, l'Union, Daland et Lopes Da Silva allaient purger une suspension. Et Utkus n'était pas encore remis de sa blessure. Par conséquent, la charnière centrale se composait de Popovic et Sousa, accompagnés sur les côtés de Miangue, qui remplaçait Velkovski. Au milieu, Vanhoutte démarrait aux côtés de Van der Bruggen, capitaine.

Au cours d'une bonne première mi-temps, le Cercle se montrait entreprenant et se créait les meilleures occasions. Deman avait l'ouverture du score au bout du pied, mais Mechele et Sobol s'interposaient. Son compère d'attaque tentait lui aussi sa chance, mais Mignolet gardait sa cage inviolée avant la pause. Le Club Bruges, de son côté, ne parvenait à trouver son rythme. Didillon détournait une tentative de Vanaken au-dessus de son but sur un service de De Ketelaere.

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Le Cercle rentre bredouille de Saint-Gilles après une incompréhension dans le temps additionnel

Pendant longtemps, le Cercle a semblé en mesure de ramener un bon résultat sur la pelouse de l'Union, leader du championnat, mais une incompréhension dans le temps additionnel a privé les Vert et noir du moindre point.

Il n'a pas fallu longtemps avant que l'équipe hôte se montre menaçante dans le très joli stade Joseph Marien. Le rapide Vanzeir était lancé en profondeur dès la première minute, mais notre gardien, Didillon, intervenait parfaitement. Le Cercle réagissait sur corner : Utkus s'élevait plus haut que tout le monde et donnait l'avantage à l'Association avant même la 10e minute de jeu. L'Union restait l'équipe la plus dangereuse, mais Teuma et Mitoma ne réussissaient pas à marquer. Une volée d'Undav était détournée sur la barre par Didillon. Les Vert et noir se montraient, eux, plus lucides. Tout en vitesse, Matondo était servi dans la surface et venait battre Moris d'un plat du pied dans le petit filet opposé. Sans pratiquer un football flamboyant, les Vert et noir se battaient sur tous les ballons et mettaient une bonne pression à l'équipe hôte. Vanzeir se montrait de nouveau dangereux peu avant la mi-temps, mais ne trouvait pas le cadre. Le Cercle rentrait aux vestiaires avec un score de 0-2 en sa faveur.

Après la pause, les deux équipes se procuraient une belle occasion chacune. Après un bon travail de Matondo, Somers ne parvenait pas à tromper Moris, tandis que de l'autre côté, la tête de Nieuwkoop, pourtant proche du but, échouait sur la barre. Cependant, cela ne durerait pas. L'Union trouvait la faille sur l'occasion suivante. Un ballon renvoyé par la défense du Cercle revenait dans les pieds de Mitoma, qui envoyait le ballon juste sous la barre. Le Cercle continuait de se battre face à une Union pressante, mais après une collision entre Daland et Van Der Bruggen, Thalhammer était contraint d'utiliser un de ses changements par nécessité. Van Der Bruggen s'était sérieusement blessé à la tête et ne pouvait plus continuer. L'Union se montrait sans merci, et après une partie de flipper dans la surface, Nieuwkoop ramenait les équipes à égalité. Le match restait palpitant jusqu'aux derniers instants, mais dans le temps additionnel, il donnait lieu à un nouveau rebondissement après une situation bien malheureuse. Sur un ballon relativement anodin, une incompréhension entre Daland et Didillon a conduit le défenseur norvégien à envoyer le ballon dans ses propres cages. Le Cercle tentait le tout pour le tout pour revenir, mais ne parvenait pas à tromper Moris. Les Vert et noir n'ont pas été récompensés pour leur belle prestation réalisée sur la pelouse de l'Union, leader du championnat.

Composition Union : Moris, Bager (46' Lazare), Kandouss (86' François), Van Der Heyden, Nieuwkoop, Nielsen, Teuma, Lapoussin (90' Avenatti), Mitoma, Undav, Vanzeir (96' Marcq).

Composition Cercle : Didillon, Decostere, Daland, Utkus (20' Sousa), Velkovski (81' Vitinho), Van Der Bruggen (63' Vanhoutte), Da Silva, Hotic, Matondo, Deman (81' Millan) et Somers.

But : Utkus (8', 0-1), Matondo (24', 0-2), Mitoma (56', 1-2), Nieuwkoop (75', 2-2), Daland (CSC) (91', 3-2).

Lire plus
Cerle Brugge KSV
12 sur 12 pour le Cercle après la victoire contre Seraing (2-0)

Après les victoires à Saint-Trond et à Courtrai, Dominik Thalhammer effectuait ses débuts à domicile face à Seraing. Déjà une rencontre déterminante dans la course au maintien, qui a vu les Vert et noir poursuivre sur leur lancée des dernières semaines. À la 20e minute de jeu, Hotic réalisait un lob parfait dans le but vide adverse, après une sortie peu maîtrisée du gardien, Dietsch. Juste avant la mi-temps, Lopes Da Silva inscrivait le deuxième but des locaux d'une frappe imparable.

Thalhammer avait peu de raisons de vouloir changer son onze titulaire et alignait le même pour la troisième fois consécutive. Seul Millàn faisait son apparition à la place de Matondo, suspendu.

Lire plus