acheter des billets en ligne

Terug op training: De Belder en Vitinho!

Cerle Brugge KSV

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Le Cercle perd 1-2 contre Eupen

Le Cercle Bruges a accueilli Eupen après la trêve. Une rencontre supposée se jouer en fin de saison régulière mais avancée. Les deux équipes sont retournées au vestiaire sur un score de parité. Hoggas a permis au Cercle de prendre les commandes sur un beau lob. Le remplaçant eupenois Prevljak a renversé la situation pour les Germanophones en leur offrant la victoire avec deux buts.

Les visiteurs ont pris l’initiative en début de match. Le Cercle a écarté une première opportunité sur corner. Baby n’a toutefois pas pu dévier le cuir. Les Vert et Noir ont réagi sur phase arrêtée mais Defourny a repoussé le ballon des poings. De l’autre côté du terrain, Didillon a repoussé une tentative de Peeters, un ancien du Cercle. Après un début de match difficile, le Cercle a renversé la tendance. Il s’est créé des possibilités et a monopolisé le cuir. Au quart d’heure, une belle action a failli faire mouche. Hotic n’est pas parvenu à dévier le centre d’Hoggas.

Le Cercle a bien pris ses marques dans le match. Hotic est passé tout près du cadre sur une frappe. Plusieurs joueurs ont ensuite dû être soignés. Agbadou a souffert après un contact avec Vanhoutte alors que Poulain s’est fait mal sur un duel avec Ugbo. Après ces interruptions, les Pandas ont repris du poil de la bête. Didillon a été alerté sur un centre de Peeters et une frappe dangereuse de Kayembe. La frappe de Baby est, elle, passée à côté.

Après la pause, la possibilité de Musaba n’a pas trouvé le cadre. Hoggas est passé tout près d’ouvrir le score à distance mais la position hors-jeu de Musaba a annulé le but. Deux minutes plus tard, Hoggas a placé le Cercle aux commandes sur un beau lob. À cause de forte pression du Cercle, le gardien d’Eupen a littéralement remis le ballon dans les pieds du Français.

Le Cercle a tenté de faire le break mais la frappe de Musaba est passée au-dessus du but. Eupen a réagi. N’Dri a réclamé un penalty mais M. Boterberg n’a pas bronché. Un peu plus tard, c’est Marcelin qui s’est interposé de la tête devant sa ligne de but pour dégager un essai de Prevljak.

À 20 minutes du terme, Preveljak a remis les deux formations à égalité (1-1) d’une frappe à ras de terre. L’attaquant n’a pas attendu plus de cinq minutes supplémentaires pour planter son deuxième but du match. Le Cercle a réagi via une frappe brossée de Vanhoutte repoussée par Defourny. La dernière occasion est venue des pieds d’Hazard. Sa frappe a été contrée.

Cercle Bruges: Didillon, Vitinho, Taravel, Hazard, Ugbo, Hotic, Musaba (86’ Somers), Vanhoutte (82’ Lopes), Hoggas, Marcelin et Biancone.

KAS Eupen: Defourny, Correia, Amat, Poulain (80’ Koch), Heris (62’ Prevljak), Peeters, Kayembe, Agbadou, N’Dri (89’ Beck),  Baby et Ngoy (80’ Cools).

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Carlos Aviña fait le point

17 matchs terminés et encore 17 à jouer. Le Beerschot est la seule équipe que le Cercle n’a pas affrontée cette saison mais le moment était tout de même idéal, juste avant les fêtes de Noël et le match du week-end contre Zulte Waregem, pour faire le point avec Carlos Aviña, le directeur technique du club. « Nous voulons une mentalité de vainqueurs à tous les niveaux », lance-t-il comme message au club.

Un bon départ… jusqu’à l’arrivée de la Covid-19

« Honnêtement, nous avons vécu une saison très intéressante. Une saison avec de nombreux hauts et bas également. Dans nos prestations, nous pouvons clairement observer une différence entre les neuf premiers matchs et les huit suivants. Après la neuvième journée de championnat (soit après la belle victoire 5-2 face à La Gantoise), nous n’étions qu’à quelques unités de rentrer dans le top 5. Cette bonne passe a été cassée au moment de l’annulation de la rencontre face à Mouscron à cause des nombreux cas Coronavirus chez notre adversaire. Ecoutez, je ne veux pas commencer à nous trouver des excuses car je suis convaincu qu’il y a largement assez de qualité dans l’équipe actuelle pour faire bien mieux. Nous ne pouvons toutefois nier que la situation a eu un impact clair sur les prestations de l’équipe. »

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Défaite de justesse du Cercle face à Charleroi (3-4)

La 18e journée de Pro League a vu le Cercle accueillir Charleroi dans son stade Jan Breydel. L’occasion aussi de mettre à l’honneur Jérémy Taravel pour son 200e match de Jupiler Pro League. Le début de match était prometteur pour le Cercle qui a mené 2-0 grâce à un doublé d’Ugbo. L’exclusion de Lopes (averti à deux reprises) juste avant la pause a été un tournant. En deuxième mi-temps, les rôles ont été inversés. Charleroi a repris la main et dominé les 10 joueurs du Cercle. Golizadeh, Nicholson puis Morioka ont mis les Zèbres aux commandes (2-3). Musaba a cru offrir un point au Cercle à cinq minutes du terme (3-3) mais Bruno en a décidé autrement. Il a planté le septième but de ce match riche en émotions pour offrir la victoire à Charleroi (3-4).

Pas de Kanouté, Hotic ou Omolo dans les rangs du Cercle. Les trois hommes étaient blessés et indisponibles. À l’instar de Bates, suspendu suite à sa carte rouge écopée contre Ostende.

Le Cercle s’est montré directement entreprenant. Après une petite dizaine de minutes, un centre de Corryn a atterri dans les pieds d’Ugbo. La frappe de l’attaquant, trop faible, a été repoussée par la défense de Charleroi.

La réaction des visiteurs ne s’est pas fait attendre. Golizadeh, à la réception d’un corner, a frappé au-dessus du but de Didillon. Les Vert et Noir ont été meilleurs que leurs adversaires en début de match. Une domination récompensée par l’ouverture du score. Sur un coup franc de Velkovski, Taravel a remis le ballon de la tête pour Ugbo qui a pu conclure. Ugbo est rapidement revenu à la charge mais s’est heurté aux mains de Descamps.

Le gardien de Charleroi a rapidement refait parler de lui en loupant son dégagement sur une remise en retrait. Hazard est parvenu à s’emparer du ballon et à centrer vers Velkovski qui a intelligemment laissé filer le cuir à Ugbo. Le buteur ne s’est pas fait prier pour inscrire le 2-0 dans un but vide. Charleroi a tenté de réagir rapidement. Coup sur coup Golizadeh s’est créé deux belles occasions, dont une frappe repoussée par la barre transversale.

Le Cercle a été réduit à dix avant la mi-temps. Lopes a écopé d’un second carton jaune et a laissé ses équipiers en infériorité numérique durant plus de 45 minutes. Clement a effectué un changement en réaction à l’exclusion - Vanhoutte a remplacé Hazard – puis un deuxième, forcé par une blessure de Taravel. Le défenseur français a vécu une 200e en mode mineur et seulement durant 49 minutes. Ueda a pris sa place.

En supériorité numérique, les Zèbres ont pris la main. Morioka, sur une frappe droit dans les gants de Didillon puis juste à côté du but, et Fall, dont la tentative a été bloquée par Marcelin, ont donné l’exemple. Charleroi a continué de mettre la pression et s’est vu octroyer un penalty suite à une intervention de la VAR pour une main de Vanhoutte dans le rectangle. Une tentative manquée pour Nicholson. Son tir a heurté le montant avant de revenir droit dans les bras de Didillon.

L’échéance ne fut que repoussée. En deux minutes, Charleroi a recollé au score. D’abord grâce à un but de Golizadeh qui a trompé Didillon à faible distance, puis sur une tête de Nicholson faisant 2-2. Le 2-3 est venu des pieds de Morioka. Le Japonais a encore eu une opportunité mais ni sa tentative ni celle de Golizadeh sur le rebond n’ont permis aux Carolos de faire le break.

Le Cercle a effectué un baroud d’honneur. Ugbo a tenté sa chance de la tête. L’égalisation est venue d’un dégagement des poings malheureux du gardien de Charleroi dans les pieds de Musaba. Le Cercle a recollé à 3-3 à seulement quelques minutes du terme. Mais c’était sans compter sur un dernier but de Charleroi signé Bruno et offrant la victoire à Charleroi.


Cercle Brugge: Didillon, Vitinho, Taravel (49’ Ueda), Hazard (44’ Vanhoutte), Ugbo, Musaba, Velkovski (80’ Somers), Hoggas, Marcelin, Corryn et Lopes

Sporting Charleroi: Descamps, Van Cleemput, Gholizadeh (77’ Bruno), Kayembe, Nicholson (89’ Teodorczyk), Willems, Dessoleil, Fall, Nkuba Tshiend (22’ Benchaib) , Gillet et Morioka

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Lourde défaite du Cercle face à Genk (1-5)

La réception de Genk pour le compte de la 14e journée de Jupiler Pro League ne s’est pas bien déroulée pour le Cercle Bruges. Les Vert et Noir étaient menés 0-4 à la pause. Onuachu – deux fois – ainsi que Heynen, Ito et Bongonda ont trouvé le chemin des filets. Hotic a réduit l’écart et sauvé l’honneur après la pause. Les Genkois ont finalement alourdi le score à quelques minutes du terme (1-5).

Genk a rapidement pris les commandes du match. La première opportunité (repoussée) est venue des pieds d’Ito. C’est ensuite Uronen qui est passé tout près du cadre sur une frappe au deuxième poteau. Maehle a également tenté sa chance, trouvant le filet latéral. La pression genkoise a été rapidement récompensée. Sur un centre d’Ito, Onuachu a trompé Didillon et ouvert la marque.

Le Cercle a répliqué via une action construite par Decostere. Le latéral a alerté Ugbo mais la frappe de l’attaquant est passée à côté du premier poteau. Genk a continué de dominer la rencontre. Les Limbourgeois ont rapidement doublé la mise. Un but d’Ito d’abord annulé pour hors-jeu avant l’intervention de la VAR et la validation du 0-2.

Le Cercle a connu une première période difficile. Le milieu de terrain de Genk s’est montré intraitable et a maintenu une pression constante sur celui du Cercle. Suite à quelques tentatives, le ballon est parvenu à Musada. Il n’a toutefois pas réussi à servir Ugbo. La pression genkoise n’a pas diminué. Didillon a dû s’interposer sur un ballon travaillé de Bongonda. Le gardien n’a pas pu en faire de même devant Heynen sur le 0-3. Moins de dix minutes plus tard, le Cercle a définitivement pris l’eau avec le quatrième but genkois signé Onuachu. Les Brugeois ont tenté de réagir avant la pause. D’abord sur un centre de Vanhoutte pour Hoggas, qui n’a pas réussi à cadrer. Ensuite, via un coup franc du Français qui s’est écrasé sur le mur de Genk.

Le Cercle est revenu du vestiaire avec l’intention de renverser la situation. Cela avait bien commencé avec la réduction du score signée Hotic (1-4). Solide, Didillon a repoussé une frappe d’Ito pour maintenir le score en l’état. Corryn a remplacé Vanhoutte à une demi-heure du terme. Musaba a tenté un lob. Trop facile à bloquer pour Vukotic. Malgré les tentatives du Cercle, Genk est finalement parvenu à alourdir davantage le score. Bongonda, esseulé, a fait 1-5.

Clement a effectué deux changements supplémentaires : Somers pour Musaba et Lopes pour Hotic. Didillon a dû encore sauver un ballon chaud à cinq minutes du coup de sifflet final devant Oyen, tout juste entré sur le terrain. Le portier français a, une nouvelle fois, évité le 1-6 sur une frappe de Maelhe. La dernière possibilité était à mettre au compte du Cercle mais Vitinho a vu sa frappe s’écraser sur le cadre et le score rester bloqué à 1-5.


Cercle Brugge: Didillon, Vitinho, Bates, Decostere, Ugbo, Hotic (80’ Lopes), Musaba (77’ Somers), Vanhoutte (57’ Corryn), Hoggas, Marcelin, Kanouté

KRC Genk: Vukovic, Ito, Heynen (76’ Kouassi), Bongonda (80’ Boyen), Hrosovsky, Onuachu (76’ Dessers), Uronen, Munoz, Maehle, Lucumi, Cuesta

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Défaite du Cercle (1-2) face à Mouscron

Le Cercle Brugge a joué ce mercredi soir son match en retard face à l’Excel Mouscron. La rencontre, programmée en octobre, a été reportée suite à un trop grand nombre de joueurs positifs au Covid-19. Le Cercle a pris l’avantage en deuxième mi-temps via un but de Musaba. Une ouverture du score validée par la VAR contrairement au but de Taravel, refusé. Mouscron a finalement renversé la situation avec l’égalisation de Silvestre à la 80e minute de jeu (1-1) puis le but de la victoire de Gnohéré sur un penalty accordé par la VAR pour une faute.

Le début de rencontre était à mettre à l’actif du Cercle Bruges. Après dix minutes, les Vert et Noir ont tenté leur chance pour la première fois de la rencontre mais le centre de Biancone n’a, de justesse, pas atteint Hoggas. Le milieu de terrain est ensuite passé à côté de l’ouverture du score sur un centre de Hotic. Sa frappe est venue s’écraser sur le poteau de Koffi. Sur le rebond, Musaba n’a pas su se montrer concret.

De l’autre côté du terrain, c’est une mauvaise passe en retrait de Kanouté qui a failli coûter cher. Le ballon est, heureusement, passé à côté du but. La tentative de Bakic a, elle, engendré moins de frayeur.

Le Cercle était la meilleure équipe sur le terrain sans pour autant pouvoir facilement franchir le bloc hennuyer. La connexion Biancone-Ugbo a fonctionné avant d’être stoppée par la défense adverse. D’autres opportunités se sont enchaînées sans grand succès avec notamment une frappe non cadrée de Marcelin, un bel appel de Musada qui n’a pas pu être alerté par une passe de Hotic et une tête de Lopes à côté du cadre. Le portier adverse s’est facilement interposé sur une frappe trop molle de Hoggas.

Il a également fallu faire appel à l’équipe médicale. Sur un centre de Biancone, les têtes d’Ugbo et Silvestre se sont entrechoquées. Ils ont tous deux pu retrouver leur place sur le terrain.

Après un retour de la pause sans le moindre changement parmi les 22 acteurs, les visiteurs ont changé leur approche pour un football plus offensif sans pour autant se montrer dangereux. C’est d’ailleurs le Cercle qui s’est octroyé la première belle occasion dix minutes après la mi-temps mais Vitinho n’est pas parvenu, malgré l’ouverture de Lopes, à tromper Koffi. Ugbo n’a, lui, pas pu cadrer sa tête sur un coup franc de Hoggas.

Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir le compteur se débloquer. Hoggas a trouvé Musaba pour ouvrir le score (1-0). Une joie de courte durée vu le drapeau levé par l’arbitre de touche. Il a fallu l’intervention de la VAR pour finalement valider l’ouverture du score. Taravel crut mettre son équipe à l’abri trois minutes plus tard mais la VAR en a décidé autrement, annulant le but du break suite à une position de hors-jeu d’Ugbo à la base de l’action.

La fin de match a été agitée. Didillon s’est d’abord interposé sur une tentative de Da Costa avant de voir la tête d’Agouzoul atterrir à côté de son poteau. Des opportunités qui ont engendré l’égalisation mouscronnoise à la 80e minute. Un but symbolique en ce jour de décès de Maradona: il a été inscrit de la tête par Silvestre. Un Argentin.

La fin de match a été marquée par une nouvelle intervention cruciale de la VAR octroyant un penalty à Mouscron pour une faute de Cirant sur Lopes. Gnohere s’est chargé de la transformation  et offrir à Mouscron sa première victoire de la saison.


Cercle Brugge: Didillon, Vitinho, Taravel, Ugbo, Hotic, Musaba, Hoggas, Marcelin, Biancone, Lopes (88’ Somers), Kanouté (80’ Omolo)

Mouscron: Koffi, Agouzoul, Olinga (76’ Faraj), Onana, Bakic, Ciranni, Da Costa, Bocat, Vieira Almeida (68’ Brym), Silvestre, Gnohere (88’ Hocko)

Lire plus