acheter des billets en ligne

Réactions après STVV - Cercle

Cerle Brugge KSV

Xavier Mercier, Lloyd Palun et Guévin Tormin repensent à l'ouverture saisonnière.

Pour Xavier Mercier, ce n'était pas la première course en première classe. Le joueur est satisfait de joueur de nouveau en première division.

"Nous sommes en effet satisfaits du point gagnant et de la feuille blanche. Nous sommes venus ici pour bien commencer cette nouvelle compétition. Je pensais aussi que nous étions sur le terrain avec une bonne mentalité. 

Le niveau est-il différent dans 1A par rapport à 1B ?

"Tout va plus vite. Il y a des joueurs qui sont qualitativement meilleurs et il y a beaucoup plus de mouvement dans le jeu. Nous étions préparés à cela sur le plan physique. Et je pense que nous avons réalisé une bonne performance d'équipe.

"J'avais moi-même peu d'espace parce que j'avais constamment un homme sur moi. Par conséquent, je n'ai peut-être pas été le meilleur sur le terrain, mais ce n'est pas une mauvaise chose, tant que le résultat et la performance de l'équipe sont là, c'est la chose la plus importante.

"Pour beaucoup de joueurs, c'était leur première introduction à ce niveau, et nous jouons sur le terrain. Ils voulaient vraiment gagner à la fin, mais nous gardons le zéro. Cela fait aussi 5 mois que nous n'avons pas joué à un autre jeu compétitif. Alors c'est logique que nous avons commencé le jeu un peu nerveux. Peu à peu, la paix est revenue. 

La semaine prochaine, vous recevrez Local. S'agira-t-il d'un match différent ?

"Oui, à la maison, il faut prendre 3 points contre Lokeren. Tel est l'objectif. Nous allons maintenant nous reposer un peu et bien préparer le match. Bien sûr, il nous manque encore 2-3 joueurs importants, mais celui qui était là aujourd'hui a joué son jeu au même niveau.
 

Lloyd Palun était actif et souvent impliqué dans la construction. 
Comment évaluez-vous ce concours ?

"Nous sommes certainement satisfaits de ce point. Nous devons encore tout découvrir, car nous ne connaissons pas encore la concurrence. Commencer par un point en mouvement est alors certainement un bon résultat.

Nous avions le sentiment que vous êtes encore plus important pour l'équipe que l'année dernière parce qu'il y a plus de liberté sur le terrain. Est-ce que c'est vrai ?

"On peut dire ça. C'est un fait, cependant, que j'essaie d'être souvent impliqué dans la construction et de montrer mes qualités offensives. Il est important que tout le monde sache quoi faire et que nous fassions preuve de solidarité et que nous nous entraidions quand quelqu'un est fatigué. 

Vous êtes l'un des joueurs les plus expérimentés. Comment pouvez-vous utiliser votre expérience pour aider à transporter cette équipe ?

"Il est important d'avoir de l'expérience dans l'équipe. Nous essayons d'aider les jeunes joueurs. Ils ont beaucoup de punch, mais doivent apprendre à répartir leurs efforts sur le match. C'est quelque chose que nous pouvons mettre à profit grâce à notre expérience. Mais ils savent aussi ce qu'il faut faire, et c'est bien d'avoir beaucoup de jeunes dans l'équipe. 

Au final, c'est vous qui avez eu les meilleures occasions aujourd'hui, mais Sint-Truiden semble être la meilleure équipe au classement général. Comment l'évaluez-vous vous-même ? 

"C'était une course avec des hauts et des bas. Le plus important, c'est que nous n'avons pas perdu ici. En fin de compte, nous avons dû pomper pour continuer, mais nous ne recueillons plus d'objectifs et c'est important. Nous ne sommes qu'au début de la saison et nous devons encore nous adapter aux circonstances. Petit à petit, nous y arrivons. 


Guévin Tormin a plaqué les poings de Kenny Steppe à quelques reprises mais n'a pas marqué. 
Comment le trouver en première classe ?

"Je pense que le niveau de compétition est très bon. Il y a beaucoup d'intensité dans le jeu et beaucoup de bons joueurs. Dans l'ensemble, je suis satisfait de ma concurrence. C'est dommage que je n'ai pas pu faire fortune, mais pour un premier match, ce n'était pas si mal.

Vous étiez l'homme le plus dangereux de Cercle, mais Irvin Cardona vous manque. 

"Peut-être, mais c'est grâce à toute l'équipe. Ils m'ont fait passer à l'action. C'est un peu différent de jouer avec ou sans Cardona car je le connais depuis longtemps et nous avons souvent joué ensemble. Mais que je sois en tête avec Gianni, Adrien ou Dylan (Bruno, Bongiovanni et De Belder), je m'en fiche. Nous nous connaissons tous bien et nous pouvons bien le faire.

Vous n'étiez pas là un instant à la fin de la préparation en raison d'une blessure. Que pensez-vous de la préparation ? 

"J'ai eu une légère blessure aux adducteurs, mais ce n'était pas si grave. Avec un peu de repos, tout était à nouveau résolu. Par exemple, j'ai manqué 2 matchs par précaution, mais j'ai aussi pensé que c'était une bonne préparation. Nous avons joué beaucoup de jeux.

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Lourde défaite du Cercle face à Genk (1-5)

La réception de Genk pour le compte de la 14e journée de Jupiler Pro League ne s’est pas bien déroulée pour le Cercle Bruges. Les Vert et Noir étaient menés 0-4 à la pause. Onuachu – deux fois – ainsi que Heynen, Ito et Bongonda ont trouvé le chemin des filets. Hotic a réduit l’écart et sauvé l’honneur après la pause. Les Genkois ont finalement alourdi le score à quelques minutes du terme (1-5).

Genk a rapidement pris les commandes du match. La première opportunité (repoussée) est venue des pieds d’Ito. C’est ensuite Uronen qui est passé tout près du cadre sur une frappe au deuxième poteau. Maehle a également tenté sa chance, trouvant le filet latéral. La pression genkoise a été rapidement récompensée. Sur un centre d’Ito, Onuachu a trompé Didillon et ouvert la marque.

Le Cercle a répliqué via une action construite par Decostere. Le latéral a alerté Ugbo mais la frappe de l’attaquant est passée à côté du premier poteau. Genk a continué de dominer la rencontre. Les Limbourgeois ont rapidement doublé la mise. Un but d’Ito d’abord annulé pour hors-jeu avant l’intervention de la VAR et la validation du 0-2.

Le Cercle a connu une première période difficile. Le milieu de terrain de Genk s’est montré intraitable et a maintenu une pression constante sur celui du Cercle. Suite à quelques tentatives, le ballon est parvenu à Musada. Il n’a toutefois pas réussi à servir Ugbo. La pression genkoise n’a pas diminué. Didillon a dû s’interposer sur un ballon travaillé de Bongonda. Le gardien n’a pas pu en faire de même devant Heynen sur le 0-3. Moins de dix minutes plus tard, le Cercle a définitivement pris l’eau avec le quatrième but genkois signé Onuachu. Les Brugeois ont tenté de réagir avant la pause. D’abord sur un centre de Vanhoutte pour Hoggas, qui n’a pas réussi à cadrer. Ensuite, via un coup franc du Français qui s’est écrasé sur le mur de Genk.

Le Cercle est revenu du vestiaire avec l’intention de renverser la situation. Cela avait bien commencé avec la réduction du score signée Hotic (1-4). Solide, Didillon a repoussé une frappe d’Ito pour maintenir le score en l’état. Corryn a remplacé Vanhoutte à une demi-heure du terme. Musaba a tenté un lob. Trop facile à bloquer pour Vukotic. Malgré les tentatives du Cercle, Genk est finalement parvenu à alourdir davantage le score. Bongonda, esseulé, a fait 1-5.

Clement a effectué deux changements supplémentaires : Somers pour Musaba et Lopes pour Hotic. Didillon a dû encore sauver un ballon chaud à cinq minutes du coup de sifflet final devant Oyen, tout juste entré sur le terrain. Le portier français a, une nouvelle fois, évité le 1-6 sur une frappe de Maelhe. La dernière possibilité était à mettre au compte du Cercle mais Vitinho a vu sa frappe s’écraser sur le cadre et le score rester bloqué à 1-5.


Cercle Brugge: Didillon, Vitinho, Bates, Decostere, Ugbo, Hotic (80’ Lopes), Musaba (77’ Somers), Vanhoutte (57’ Corryn), Hoggas, Marcelin, Kanouté

KRC Genk: Vukovic, Ito, Heynen (76’ Kouassi), Bongonda (80’ Boyen), Hrosovsky, Onuachu (76’ Dessers), Uronen, Munoz, Maehle, Lucumi, Cuesta

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Doelpuntenmaker Musaba: "We laten de overwinning liggen. Totaal onnodig."

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Taravel: "Snel de focus verleggen naar Genk"

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Défaite du Cercle (1-2) face à Mouscron

Le Cercle Brugge a joué ce mercredi soir son match en retard face à l’Excel Mouscron. La rencontre, programmée en octobre, a été reportée suite à un trop grand nombre de joueurs positifs au Covid-19. Le Cercle a pris l’avantage en deuxième mi-temps via un but de Musaba. Une ouverture du score validée par la VAR contrairement au but de Taravel, refusé. Mouscron a finalement renversé la situation avec l’égalisation de Silvestre à la 80e minute de jeu (1-1) puis le but de la victoire de Gnohéré sur un penalty accordé par la VAR pour une faute.

Le début de rencontre était à mettre à l’actif du Cercle Bruges. Après dix minutes, les Vert et Noir ont tenté leur chance pour la première fois de la rencontre mais le centre de Biancone n’a, de justesse, pas atteint Hoggas. Le milieu de terrain est ensuite passé à côté de l’ouverture du score sur un centre de Hotic. Sa frappe est venue s’écraser sur le poteau de Koffi. Sur le rebond, Musaba n’a pas su se montrer concret.

De l’autre côté du terrain, c’est une mauvaise passe en retrait de Kanouté qui a failli coûter cher. Le ballon est, heureusement, passé à côté du but. La tentative de Bakic a, elle, engendré moins de frayeur.

Le Cercle était la meilleure équipe sur le terrain sans pour autant pouvoir facilement franchir le bloc hennuyer. La connexion Biancone-Ugbo a fonctionné avant d’être stoppée par la défense adverse. D’autres opportunités se sont enchaînées sans grand succès avec notamment une frappe non cadrée de Marcelin, un bel appel de Musada qui n’a pas pu être alerté par une passe de Hotic et une tête de Lopes à côté du cadre. Le portier adverse s’est facilement interposé sur une frappe trop molle de Hoggas.

Il a également fallu faire appel à l’équipe médicale. Sur un centre de Biancone, les têtes d’Ugbo et Silvestre se sont entrechoquées. Ils ont tous deux pu retrouver leur place sur le terrain.

Après un retour de la pause sans le moindre changement parmi les 22 acteurs, les visiteurs ont changé leur approche pour un football plus offensif sans pour autant se montrer dangereux. C’est d’ailleurs le Cercle qui s’est octroyé la première belle occasion dix minutes après la mi-temps mais Vitinho n’est pas parvenu, malgré l’ouverture de Lopes, à tromper Koffi. Ugbo n’a, lui, pas pu cadrer sa tête sur un coup franc de Hoggas.

Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir le compteur se débloquer. Hoggas a trouvé Musaba pour ouvrir le score (1-0). Une joie de courte durée vu le drapeau levé par l’arbitre de touche. Il a fallu l’intervention de la VAR pour finalement valider l’ouverture du score. Taravel crut mettre son équipe à l’abri trois minutes plus tard mais la VAR en a décidé autrement, annulant le but du break suite à une position de hors-jeu d’Ugbo à la base de l’action.

La fin de match a été agitée. Didillon s’est d’abord interposé sur une tentative de Da Costa avant de voir la tête d’Agouzoul atterrir à côté de son poteau. Des opportunités qui ont engendré l’égalisation mouscronnoise à la 80e minute. Un but symbolique en ce jour de décès de Maradona: il a été inscrit de la tête par Silvestre. Un Argentin.

La fin de match a été marquée par une nouvelle intervention cruciale de la VAR octroyant un penalty à Mouscron pour une faute de Cirant sur Lopes. Gnohere s’est chargé de la transformation  et offrir à Mouscron sa première victoire de la saison.


Cercle Brugge: Didillon, Vitinho, Taravel, Ugbo, Hotic, Musaba, Hoggas, Marcelin, Biancone, Lopes (88’ Somers), Kanouté (80’ Omolo)

Mouscron: Koffi, Agouzoul, Olinga (76’ Faraj), Onana, Bakic, Ciranni, Da Costa, Bocat, Vieira Almeida (68’ Brym), Silvestre, Gnohere (88’ Hocko)

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Les interviews d'après match avec Clement, Didillon et Ugbo

Lire plus