acheter des billets en ligne

Le Cercle et le Standard se neutralisent : 1-1

Après une défaite amère à Ostende, le Cercle espérait récolter des points à domicile face au Standard de Liège. Bastien a donné l'avantage aux Rouches dès les premières minutes, mais Daland a ramené les deux camps à égalité à la 16e minute. Plus aucun but n'a été inscrit après la pause.

Yves Vanderhaeghe avait effectué deux changements au coup d'envoi, Hotic et Matondo étant titulaires après avoir démarré sur le banc à Ostende. Utkus purgeait un match de suspension pour une accumulation de 5 cartons jaune et Charles Vanhoutte était remplaçant.

Le Cercle essayait de mettre la même intensité que contre le KVO et se montrait offensif dès le coup d'envoi. Il était cependant cueilli à froid, lorsque sur sa première occasion à la 3e minute de jeu, le Standard ouvrait la marque. Le ballon arrivait dans les pieds de Bastien, qui parvenait à repiquer depuis l'angle de la surface de réparation et à enrouler sa frappe dans la lucarne opposée, hors de portée de Didillon.

Les Vert et noir accéléraient le rythme et mettaient le Standard sous pression. Al-Dakhil voyait le ballon toucher son bras à la 15e minute dans un duel avec Millàn et était logiquement averti. Hotic se chargeait de le tirer, et alors que le ballon se dirigeait juste sous la barre, Bodart le détournait in extremis sur la transversale. Cependant, le ballon restait dans l'aire de jeu et revenait sur Daland, plus prompt que tout le monde pour permettre au Cercle de recoller au score à la 16e minute.

Cerle Brugge KSV

Les entraîneurs ne voyaient pas de raison de faire de changement à la pause et les 22 mêmes acteurs se présentaient donc pour la deuxième mi-temps. Les Vert et noir demeuraient l'équipe la plus offensive, et juste avant l'heure de jeu, Vitinho adressait un centre devant le but depuis le flanc droit. Somers sautait plus haut que son défenseur au deuxième poteau, mais malgré une belle tête certainement cadrée, Bodart effectuait une superbe parade. Millàn était trop court pour reprendre le ballon.

Le Cercle restait la meilleure équipe, mais n'arrivait pas à maintenir ce pressing si précieux en première mi-temps, et aucune des deux formations ne se montrait très inspirée. 10 minutes avant le terme, Hotic frappait un coup franc au deuxième poteau en direction de Millàn. Celui-ci parvenait à remiser sur Da Silva Lopes, mais le ballon était à peine trop haut et sa tête manquait de puissance, permettant à Bodart de se saisir du ballon sans trop de difficulté.

L'entraîneur, Vanderhaeghe, décidait alors d'injecter du sang neuf dans son onze, avec les entrées de Denkey, Deman et Velkovski dans les cinq dernières minutes. Les Vert et noir lançaient une ultime offensive, mais Bodart se montrait intraitable et les deux équipes devaient finalement se contenter d'un point chacune.

Cercle : Didillon - Corryn, Sousa, Daland, Vitinho - Van der Bruggen, Da Silva Lopes, Hotic (Velkovski 85') - Matondo (Vanhoutte 92'), Somers (Deman 87') et Millàn (Denkey 87').

Standard : Bodart, Siquet, Al-Dakhil, Dusenne, Dragus (Pavlovic 73'), Klauss (Muleka 87'), Rafia (Carcela 62'), Nkounkou, Tapsoba, Raskin et Bastien

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Malines se qualifie en prolongations, malgré l'ouverture du score de Somers

En 8e de finale de la Croky Cup, les Vert et noir se déplaçaient sur la pelouse du KV Malines. Au stade AFAS, Somers a donné l'avantage à l'Association avant la mi-temps. Malgré un Warleson solide, Malines a égalisé après la pause. Le match est allé en prolongations et Storm a donné la victoire aux Kakkers avec un but en toute fin de deuxième prolongation.

Beaucoup de turnover côté Cercle, qui démarrait la rencontre avec un système en 4-4-2 mis en place par la paire Muslic-Dewulf. Difficile donc de savoir à l'avance ce que cette formation inédite allait donner.

Et elle fonctionnait plutôt bien, malgré la nette volonté de Malines de ne pas subir le même sort qu'en championnat. Les deux équipes se neutralisaient bien pendant un bon moment, avec quelques occasions sans danger de chaque côté. C'est Thibo Somers qui surgissait soudainement à la 35e minute. Un coup franc bien dans l'axe était accordé à Hotic, qui le frappait directement. Malgré Thoelen, le ballon n'était pas dégagé de la surface, et après un instant de confusion, le cuir échouait aux pieds de Somers qui ne tremblait pas et donnait l'avantage au Cercle.

Malines tentait immédiatement de répliquer, mais se heurtait au solide Warleson. Après la pause, Malines accentuait la pression encore davantage et les Vert et noir étaient forcés de reculer. Ils restaient cependant sereins défensivement, comptant sur leurs rares contre-attaques.

Le Cercle continuait de s'appuyer sur Warleson, impeccable dans les pieds de Cuypers sur un centre. Mais le choc sur cette action sonnait la fin du match pour le jeune attaquant malinois. L'expérimenté De Camargo le remplaçait. À peine était-il entré que Schoofs déclenchait une frappe puissante. Warleson ne pouvait que détourner sur le poteau, renvoyant le ballon dans les pieds du remplaçant qui ramenait les Kakkers à hauteur.

Pendant un moment, Malines semblait pouvoir aller chercher le deuxième but, mais les Vert et noir se retrouvaient et le match allait en prolongations. Entamées physiquement, les deux équipes ne proposaient plus rien de tranchant. Jusqu'à ce joli mouvement de Nikola Storm, 2 minutes avant le coup de sifflet final. Il se décalait sur son pied droit depuis l'angle de la surface de réparation. Il tentait sa chance et trouvait le côté opposé du but de Warleson. Les Malinois évitaient la séance de tirs au but et mettaient fin au parcours en coupe des vert et noirs, malgré une prestation honorable.

Cercle : Warleson, Vitinho (96' Velkovski), Sousa, Daland, Decostere, Waldo (39' Deman, 110' Ackx), Kanouté, Vanhoutte (69' Cassaert), Hotic (69' Lopes Da Silva), Millàn et Somers (91' Sampers)

Malines : Thoelen, Bateau, Walsh (81' Swers), Storm (119' Kaya), Cuypers (62' De Camargo), Schoofs, Oum Gouet, Van Hoorenbeeck, Mrabti (106' Engvall), Vanlerberghe (43' Shved) et Vinicius Souza

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Le Cercle s'impose face au KV Malines : 3-1

Équipe en forme cette saison, le KV Malines occupait la 4e place de la Jupiler Pro League au moment de se présenter sur la pelouse de Bruges pour le compte de la 16e journée. Les Noir et vert ont entamé la rencontre de manière offensive et ont été récompensés par l'ouverture du score d'Utkus sur corner. Storm a refroidi l'équipe locale en égalisant juste avant la mi-temps, mais le Cercle s'est montré intenable en secode période et Hotic a redonné l'avantage au Cercle sur penalty. Le Bosnien a ensuite été l'auteur d'une belle passe décisive pour le but du 3-1 de Rabbi Matondo. Une première victoire à domicile cette saison enfin acquise.

Yves Vanderhaeghe décidait de faire trois changements par rapport au onze de la précédente défaite face à Charleroi, avec les titularisations d'Utkus, Decostere et Velkovski. En attaque, Deman était préféré à Millàn.

Les Vert et noir démarraient le match avec de belles intentions. Utkus reprenait un coup franc de Van der Bruggen, mais sa tête échouait de peu à côté du deuxième poteau et n'obligeait pas Coucke à intervenir. Au quart d'heure de jeu, Matondo parvenait à se défaire de Walsh et à progresser. Sa passe pour Somers était bonne et ce dernier centrait à ras de terre depuis la gauche pour trouver Deman face au but qui avait l'occasion d'ouvrir la marque. Mais Van Hoorenbeeck plaçait son pied de justesse pour contrer le ballon, qui sortait donc en corner. Quelques instants plus tard, les attaquants du Cercle inversaient les rôles. Deman repiquait depuis la droite et servait Somers qui tentait sa chance. Mais il voyait lui aussi son tir passer à un cheveu du but de Coucke.

Lire plus
Cerle Brugge KSV
La réduction du score de Daland a été trop tardive

Charleroi s’est montré impitoyable dès les premières minutes du match et a immédiatement pris un avantage de deux buts grâce à Morioka et à Bessilé. Le Cercle ne s’est montré résilient qu’à partir de la seconde mi-temps grâce à des offensives bien plus convaincantes. Charleroi s’est vu contraint de reculer, mais comme c’est souvent le cas cette saison, le Cercle a manqué d’efficacité. La réduction de l’écart a été l’œuvre de Daland, mais elle est arrivée trop tard pour pouvoir espérer arracher un point.

Après la très belle prestation sur le terrain du Racing Genk, Yves Vanderhaeghe ne voyait bien entendu aucune raison de changer son onze de départ. Cependant, et contre toute attente, le contraste avec le match à Genk s’avérait saisissant dès l’entame du match, et les visiteurs ont immédiatement puni l’attitude passive du Cercle. À la 3e minute, Morioka progressait balle au pied jusqu’aux 16 mètres sans être attaqué et venait battre Didillon d’une frappe à ras de terre. À peine 5 minutes plus tard, Charleroi creusait l’écart. Après un coup franc bien repoussé, le ballon revenait dans la surface et Knezevic et Bessilé parvenaient à combiner bien trop facilement. Encore une fois, Didillon ne pouvait rien faire sur la frappe, et Charleroi s’offrait une avance plus confortable.

Le Cercle se créait quelques occasions sur des actions individuelles, mais Charleroi conservait son avance sans trop de difficulté. Les Carolos étaient même tout proches d’ajouter un troisième but avant la pause par l’intermédiaire de Zorgane.

Avec un double changement (Deman et Velkoski à la place de Millàn et Miangue) et un état d’esprit différent, le Cercle démarrait sa course contre la montre avec panache au retour des vestiaires. Dès la 46e minute, Hotic tergiversait trop et manquait une formidable occasion. Deman tentait sa chance de loin. Hotic frappait un coup franc qui ne trouvait pas le cadre avant d’être remplacé par Denkey. Celui-ci se mettait immédiatement en évidence avec une frappe de loin et était ensuite tout proche de marquer sur deux tentatives de la tête. Koffi réalisait une belle parade sur la première et voyait la seconde passait à quelques centimètres de son poteau. Entre-temps, Gholizadeh avait trouvé le poteau sur une rare contre-attaque carolo.

Les tentatives de Rubio et de Deman manquaient de conviction et la réduction du score est arrivée (trop) tard dans le match. Daland reprenait victorieusement un coup franc à la 90e minute, mais dans les arrêts de jeu, le Cercle se montrait trop brouillon pour espérer aller chercher l’égalisation. Ainsi, le Cercle court toujours après sa première victoire à domicile cette saison. Il aura l’occasion de l’obtenir dès la semaine prochaine avec la réception du KV Malines.

Composition Cercle : Didillon, Vitinho, Daland, Sousa, Miangue (46’ Velkovski), Van Der Bruggen (‘73
Utkus), Lopes Da Silva, Hotic (‘63 Denkey), Matondo (73‘ Waldo), Millàn (46’ Deman) et Somers

Composition Charleroi : Koffi, Tchatchoua (75’ Benchaib), Andreou, Knezevic, Bessilé, Kayembe,
Ilaimaharaitra, Morioka, Gholizadeh (87’ Gillet), Zorgane (87’ Zaroury), Descotte (54‘ Nicholson)

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Vader van Yves Vanderhaeghe overleden

Lire plus